Eau, boissons sucrées, thé, café, alcool… Que boire pendant la grossesse ?

L’importance des boissons est souvent sous-estimée et les risques sont sous-estimés. Ce que vous buvez pendant la grossesse est tout aussi important qu’une alimentation solide. Certaines boissons aident votre bébé à grandir, d’autres peuvent présenter un réel risque. Dans cet article, vous apprendrez quelles boissons boire pendant la grossesse.

Eau à la demande pendant la grossesse

Le corps a besoin de 1,5 à 2 litres de liquides par jour pour fonctionner correctement. Pour en savoir plus, cliquez sur ce  site https://parfaites.fr/maman. Boire de l’eau pendant la grossesse affecte le développement de votre bébé, alors buvez-en beaucoup. Au sixième mois de grossesse, l’eau représente 90 % du poids corporel du bébé. L’apport en liquide de la mère influe sur le volume du liquide amniotique, ainsi que sur son appétit et donc sur les kilos qu’elle prend pendant la grossesse. 

Dans le meme genre : Comment lutter biologiquement contre les maladies du potager ?

Une femme enceinte doit faire attention à la qualité des boissons qu’elle consomme, mais il n’y a pas de contre-indication absolue en dehors de l’alcool. L’idéal est de boire un litre et demi d’eau par jour. Bien sûr, une eau saine, car la qualité d’une eau saine devrait être favorable au développement du fœtus. « Par conséquent, toute eau peut être bénéfique », précise le gynécologue, « quelle que soit sa minéralisation ».

Attention au sucre dans les boissons

L’ennemi caché des boissons est souvent le sucre, responsable de l’excès de poids difficile à perdre après l’accouchement. Il faut donc se méfier des jus de fruits considérés comme sains ou des boissons gazeuses. En revanche, le Coca-Cola, une boisson froide et secouée, peut être recommandé en début de grossesse. Le même avertissement s’applique aux boissons chaudes, qui sont trop souvent édulcorées avec un ou deux morceaux de sucre.

A lire également : Pourquoi mettre du savon noir dans la lessive ?

Thé et café : avec modération

En outre, le thé est un chélateur du fer : « Il empêche son absorption par l’organisme. Elle doit être consommée avec modération, comme le café, c’est-à-dire pas plus de trois tasses par jour. Enfin, le lait partiellement écrémé est préférable : « Le lait entier est trop gras ! Deux verres par jour sont recommandés. 

Mais ne vous inquiétez pas si vous n’aimez pas ça : « Si l’alimentation de la femme est équilibrée et contient des produits laitiers. » De plus en plus, les obstétriciens recommandent à leurs patientes de prendre des compléments minéraux (fer, calcium, magnésium) ou des vitamines. Ils sont plus efficaces dans les boissons, où ils sont présents à l’infini. C’est pourquoi il est insensé d’insister sur le jus d’orange « si riche en vitamine C » ou l’eau minérale « pleine » de calcium ou de magnésium.

 

En conclusion, il convient de rappeler que la consommation d’alcool doit être totalement évitée pendant la grossesse. En effet, il pénètre dans le sang du fœtus via le placenta et peut donc avoir des conséquences graves, telles que des lésions cérébrales ou des malformations organiques.

Related Posts -